Spread heresy – slay hypocrisy (en, fr)

Modern Black Metal scene has no balls. It’s been a known fact for more than a decade now, but became all the more apparent in the light of the recent “witch hunt” against what they call “political incorrectness” – may it be “hate speech”, “historical revisionism”, or any other sort of heresy.

Being a heretic always meant having inborn dignity, free will and intellectual honesty. That is exactly what today’s extreme music scene lacks the most. Despite its juvenile arrogance and pseudo-rebellious pathos, in reality we see nothing but blatant hypocrisy and simple human cowardice.

Those same people who claim to have “no gods, no masters” are the first to promote “religious tolerance,” when it comes to any religion other than Christianity (say Islam or Judaism).

Those same people who call for “revolt against all authority” are the first to cooperate with the authorities when it comes to the use of legal or financial measures against us – “the heretics”.

Being a heretic always meant going against the crowd, so if the crowd starts to push back, you can be sure about one thing – you are going in the right direction. Continuing this path requires the following:

– Never ask for anything. Make all that you need from scratch – start your own label, record your own music, organize your own events, but never be indebted to your enemies.

– Never make excuses. “If you accept shame to avoid war, you will end having both” – Churchill once said. That is what happens when people think that they can settle the things down by explaining themselves. Your excuses are never enough for your enemies to accept you, but they are just enough for you to lose your friends’ respect.

– Stand your ground and do what shall wilt.

La scène actuelle du BM n’a pas de couilles. C’est un fait connu depuis plus d’une décennie maintenant, un fait qui est devenu d’autant plus évident à la lumière de la récente “chasse aux sorcières” contre ce qu’on appelle le “politiquement incorrect” – que ce soit “un discours de haine”, du “révisionnisme” ou quelque autre sorte d’hérésie.

Être un hérétique a toujours voulu dire avoir une dignité innée, un libre arbitre et une honnêteté intellectuelle. C’est exactement ce qui manque le plus à la scène extrême d’aujourd’hui. Malgré une arrogance juvénile et un esprit de pseudo rébellion pathétique, en réalité, nous ne voyons que de l’hypocrisie flagrante et de la lâcheté humaine.

Ces mêmes personnes qui prétendent n’avoir “ni dieu, ni maitre” sont les premières à promouvoir la “tolérance religieuse”, quand ça touche à une religion autre que le Christianisme (comme l’Islam ou le Judaïsme).

Ces mêmes personnes qui appellent à la “révolte contre l’autorité” sont les premières à coopérer avec les autorités dès qu’ils prennent des mesures légales ou financières contre nous – “les hérétiques”.

Être un hérétique a toujours signifié aller à contre-courant de la foule, alors si la foule commence à repousser, une chose est certaine – la direction est bonne. Continuer sur ce chemin requiert les choses suivantes :

– Ne jamais rien demander. Partez de zéro pour faire tout ce dont vous avez besoin – lancez votre propre label, enregistrez votre propre musique, organisez vos propres événements, mais ne soyez jamais redevables envers vos ennemis.

– Ne jamais s’excuser. “Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous aurez donc le déshonneur et vous aurez la guerre” – disait Churchill. C’est exactement ce qui se passe lorsque les gens pensent qu’ils peuvent se mettre d’accord en en s’expliquant. Vos excuses ne seront jamais suffisantes pour que vos ennemis vous acceptent, mais elles suffisent pour perdre le respect de vos amis.

– Fais ce que dois, advienne, que pourra.

FacebookVKTwitterTumblrShare
Copyright © WotanJugend 2016