aristocrasse_wide

PESTE NOIRE – Aristocrasse (promo track, 2018)

With “Aux armes” you’ve had a taste of Black Metal. For December, we are cooking up a Cabaret experience. And on today’s menu we got some wicked hardcore Rap. “Fuligine faciem obducti,” said Vossius: Harlequin with many faces, descended from Herlequin the devil, had “his face blackened with smoke.” For this track, the Black Plague is going Black for real.

Avec « Aux armes » on vous a dégueulé du Black Metal. Pour décembre on vous concocte un Cabaret. Et voici maintenant du Rap hardcore bien sale et lourd. Fuligine faciem obducti, disait Vossius : l’Arlequin aux multiples masques, descendant d’Herlequin le diable, avait “le visage barbouillé de noir de fumée”. La Peste, pour ce titre, se fait Noire au sens propre.

Chez Homère la gloire, le renom acquis dans le milieu compétent des braves, est la mesure objective de la valeur. Le héros homérique, comme à son exemple l’homme grec, n’est vraiment heureux que s’il s’affirme, se sent distinct et supérieur.

M’affirmer l’premier
Dans ma catégorie
Celle des moches, des mauvais, des mort-nés qui décochent que des bactéries.
Depuis p’tit mon ami moi la vie j’la conçois comme un safari
Au milieu des hyènes, p’tit con,
J’viens cracher mon haleine
Aux relents d’ziklon
De Bleu d’Auvergne
Et d’kérozène.

Tous terrassés par mon Black racé
Regarde autour de toi un peu pédé
La voie qu’j’ai tracée.
Depuis PN y’a plus un mec zen
Dans l’Black français.
Que des bouses…
Mais où sont passés ces putains d’blancs requins ?
Une nouvelle prod de La menie Herlequin
Et les blackeux chantent le blues…

Big up Néron, Tepes, Rais, Sade et les autres !
On est venus ressusciter les berserkers, les Argonautes,
L’autre Age et l’outrage, l’Ancien Age et la rage
Gros comme Babar, avec une blonde barbe, une longue barre
Notre barbare héritage.

C’est mauvais et malades que nous restons fidèles au sommet. Notre bonté s’évalue dans le degré de douleur qu’inflige la distension entre le souvenir du Haut et l’obligation du Bas : corde du Passé au cou, boulets de l’Avenir aux pieds, voilà qui fait de nous les Grands, tendus presque arrachés. Notre bonté sera : venger les Anciens et nous-mêmes.

Ô blancheur de ma race, lumière cadavérique,
Rayonne par ta crasse, rends l’horreur féerique !
Nous voilà là les aristocrates de la boue et du Bas
Oui nous sommes moitié rats, moitié rois
Vainqueurs pleins d’rancœur comme à Poitiers mon gars
Trônant OKLM cigare à la main
En dégustant un café-crème
A la face de nos prisonniers
Debout sur nos proies saignées
Comme de gros verrats.

Mc Famine, DJ Nocide
Pour le 7ème Peste Nègre
Plus agressif qu’une barre à mine
Et plus aigre
Que le plus sale
Des pesticides.
Qui y goûtera agonisera.

FacebookVKTwitterTumblrShare
Copyright © Militant Zone 2017